© Silicone

Siège administratif: 33 rue Leyteire, 33000  Bordeaux

Estelle Deschamp

 

Ce qui frappe d’abord dans le travail d’Estelle Deschamp, c’est la multiplicité des matériaux qu’elle fait siens: bois, plâtre, béton, goudron, mousse, plastique, pvc, chutes et rebuts en tous genres sont associés et combinés dans ses différents dispositifs sculpturaux.
Les assemblages qu’elle met en œuvre démontre une remarquable simplicité (accumulation, empilement, stratification, répétitions de motifs à différentes échelles), mais s’associent également à des formes plus travaillées relevant de l’ornement (marqueterie, moulures...).

Son travail fait preuve d’un esprit de bricolage, au sens où le définit Claude Lévi-Strauss dans « La pensée sauvage » : l’artiste prend ce qui lui tombe sous la main et construit son œuvre au gré des opportunités, avec les instruments, les outils qu’elle trouve et qu’elle s’approprie, les contextes dont elle se nourrit.
Jamais cependant cette apparente limitation n’entrave la poétique de ses pièces, leur capacité à nous entraîner dans un univers nouveau fait d’association libres et de références renouvelées (architecture, classicisme, minimaliste, constructivisme, science-fiction, design, pâtisserie...).

Estelle Deschamp est ainsi une artiste éclectique, s’inspirant des styles anciens comme de l’imaginaire futuriste, les alliant, les arrangeant à sa manière, librement, pour créer des paysages et des constructions à la fois curieuses et fantastiques.

Pourtant comme dans un chantier, l’ensemble est précaire. Les matériaux sont brut, visibles, sans fioritures. Les éventuelles colonnes, moulures et décorations dénoncent elles-mêmes leurs propres inutilités. Défonctionnalisés, les éléments valent pour leurs natures dans un grand jeu d’oxymores entre formes classiques et matériaux contemporains, entre ruine et chantier, soulevant ainsi la question paradoxale de l’activité possible d’une chose prise entre deux états. Volonté de construction d’une ruine neuve.

On se prend à s’émerveiller des matériaux, on prend garde à leur présence, à leur beauté soudain révélée, comme si la somme des textures, des couleurs, leur rythmique, dépassait leur énumération, comme s’il émanait un mystère de cette accumulation.

C’est que « …pour l’artiste, la poésie du bricolage lui vient aussi, et surtout, de ce qu’il ne se borne pas à accomplir ou à exécuter ; il/elle raconte (...) le caractère et la vie de son auteur. Sans jamais remplir son projet, le bricoleur (l’artiste) y met toujours quelque chose de soi. »

Ainsi, ce qui transparaît dans la démarche d’Estelle Deschamp, c’est avant tout une forme de générosité, de plaisir jubilatoire à choisir les matériaux et à les découper, à les assembler, à leur donner vie dans un maelstrom créateur. Alors, telle une éruption dans un atelier devenu volcan, les formes émergent comme le magma pour former la topographie instable d’un paysage baroque.

Julien Zerbone

 

Vit et travail à Bordeaux

http://www.estelledeschamp.com/

Expositions (sélection):

2016

Mécanisme d'un milieu discontinu...,, une invitation de Zébra3, Vitrine du Parlement Crystal Palace, Bordeaux

Ici les fraises sont rouges, les Ateliers, Clermont-Ferrand

South Spirit, avec Lieu Commun et Zébra3, La Villa Arson, Nice

Sortie de Gangue, galerie Silicone, Bordeaux

 

2015

FEU(X), une invitation de Céline Vaché Olivieri, Galerie Marine Veilleux, Paris

TAKA ART GOLDEN ACTION, Takasaki, Japon

2, avec Permanent Vacation, Bordeaux

 

2014

L'echo/Ce qui sépare, une invitation de Bruno Peinado, FRAC Pays de la Loire

White star line, médiathèque des Abbattoirs,Toulouse

En attendant hier, Les rives de l'art et la Mobylette, Chateau de Montbazillac

 

2013

Un nouveau départ en quelque sorte, La Station, Nice

Ornamentum libitum, avec Kaiserin édition et B. Lafore, Glassbox, Paris

Un détour qui nous rapproche, La graineterie, Houilles

Réactif 5, exposition de fin de résidénce, 2Angles, Flers

 

2012

Matières Grises, avec Lieu Commun, Toulouse

Architectures Fantômes, Captures 28#, Centre d'art de Royan

Stationnement alterné à cheval trottoir chaussée, Artistes en résidence,

Clermont-Ferrand

Qui veut voyager loin ménage sa monture, le 6B, Saint Denis

 

2011   

Jeune Création, Le 104, Paris

Colonial Jelly, avec La Mobylette, Lieu Commun, Toulouse

   

2010

Petit salon de l'art contemporain,  le BBB, Toulouse
Et si tu n’existais pas, Galerie Tin Box, Bordeaux
   

2009     

Equipe Un, Centre d’art Faux Mouvement, Metz 
Toute chose ressemble à une femme à barbe, lieux d’art 

A Suivre, Bordeaux 

   

2008   Auktion,vente aux enchères, Raum Lehergasse, Vienne, AutricheEinblicke, kunsthalle E-Werk, Freiburg,  Allemagne 

 

Résidences:

2015     Résidence au palais des Paris, Takasaki, Japon

2014     Artistes en résidence, Clermont Ferrand,  

2013     Résidence à 2angles, Flers 

2010    Programme de résidence internationale Le Ville Matte, Cagliari, Sardaigne 

2007    Résidence de sculpture, dans le cadre Tribute to Brancusi, domaine de Saint Cloud 

 

Bourse:

2011     Aide aux matériels, Drac Aquitaine

 

Cursus:
2007-2009: DNSEP,  Arts décoratifs de Strasbourg
2008-2009: Académie des Beaux-Arts de Vienne,  Autriche
2004-2007: DNAP, Beaux Arts d’Angoulême

 

Autres: 

Membre du collectif d’artistes La Mobylette 

http://lamobylette.org )